Reflets de
Suisse
L'aventure commence

Nos deux aventurières, Sandra et Aurélie, accompagnées par un reporter photo Paris Match et un journaliste du routard.com, ont sillonné les routes de la Suisse du 9 au 15 mai. Durant leur périple, nos exploratrices ont traversé 6 régions : Jura & Trois-Lacs, Berne et l’Oberland bernois, Tessin, Valais, Fribourg Région et Vaud. Découvrez à travers leur regard la richesse de ces territoires et la diversité de leurs paysages.

JOUR 2

JOUR 2

Berne & l'Oberland bernois

Aurélie et Sandra au retour de la Jungfraujoch

CARNET DE VOYAGE

L’Oberland bernois et le Jungfraujoch – Top of Europe

Mardi 11 Mai :

06h00, Guten morgen ! Nous émergeons d’un sommeil bien profond, dans notre magnifique chambre d’hôtel****, transformée la veille en séchoir géant, pour étendre nos affaires trempées. Du sol au plafond, tous les coins et recoins de la chambre sont réquisitionnés. Fou-rire assuré !

07h45, nous rencontrons notre guide du jour, Sandrine, qui va nous accompagner jusqu’au Jungfraujoch – Top of Europe, le plateau situé entre l’Eiger, le Mönch et la Jungfrau, trois des plus hauts sommets du massif. Los geht’s ! Nous nous rendons à pied à la gare d’Interlaken Ost (Est) et prenons le train pour le terminal de Grindelwald, d’où nous entamerons la montée jusqu’au Jungfraujoch – Top of Europe, la plus haute gare de l’Europe. Sandra : “ Aurélie m’a beaucoup parlé de l’Eiger, un sommet mythique pour les alpinistes du monde entier. C’est la première fois que je me rends en haute montagne, j’appréhende un peu les effets de l’altitude”.

09h20, c’est l’heure, enfin ! Depuis la station très moderne qui a tout juste 1 an, nous montons à bord de l’Eiger Express. Cette télécabine aux allures de vaisseau spatial, permet d’accéder à l’Eigergletscher (glacier de l’Eiger) en seulement 15 minutes. Les télécabines sont sensationnelles. Sandrine nous explique qu’elles ont une capacité de 26 personnes et peuvent transporter jusqu’à 2200 personnes par heure ! Aurélie : “c’est presque la taille de mon salon/salle à manger les gars !”. Autant dire qu’à 6, nous avons toute la place qu’il nous faut. La vitesse est impressionnante, les pylônes gigantesques et pourtant la cabine est toute silencieuse. Quelle infrastructure spectaculaire ! Le temps est orageux, il y a beaucoup de vent et les nuages se déplacent vite. Nous apercevons la roche noire et la glace vive des parois vertigineuses de l’imposante face Nord de l’Eiger. Nous longeons les falaises d’assez près pour voir les nombreuses coulées de neige soufflées par le vent. Whaou ! Cette montagne à l’allure effrayante et qui impose le respect porte bien son nom, l’Ogre ! Sandra : “La minute éducative. Le Mönch / moine, protège la Jungfrau / vierge de l’Eiger / ogre.”

09h40, nous atteignons tout en douceur la gare de l’Eigergletscher à 2319 mètres d’altitude, d’où nous allons prendre le mythique Chemin de fer de la Jungfrau, qui traverse le cœur de l’Eiger et du Mönch, jusqu’au Jungfraujoch / le plateau de la vierge. 

09h45, le sifflet du chef de gare retentit, l’ascension commence. C’est parti pour 1400 mètres de dénivelé.

Dans le ventre de l’ogre, la puissance du petit train rouge à crémaillère nous scotche littéralement à nos banquettes. Grisant à souhait ! A mi-parcours, le train fait une halte à la gare d’Eigerwand, deux énormes fenêtres qui ont été creusées directement dans la face nord. Aurélie : “Oui la montagne est prise dans les nuages et oui nous ne pouvons pas profiter du panorama. Mais pour moi c’est un moment intense ! Je me remémore le récit de la tentative de sauvetage de la cordée allemande/autrichienne mythique de 1936, composée de ces 4 grands alpinistes, Hintertoisser, Kurz, Angerer et Rainer. C’est à cet endroit même, par ces fenêtres de pierre, que trois guides suisses, ont tenté durant 4 nuits et 4 jours, de sauver Toni Kurz, alors seul rescapé de sa cordée, resté suspendu en bout de corde à seulement quelques mètres de l’ouverture et du salut. Cette montagne a une histoire ! ». Nous reprenons place dans le petit train. Bientôt le sommet !

10h11, Ça y est, nous atteignons enfin le Top of Europe, à 3454 mètres d’altitude ! Nous empruntons, impatientes, les tunnels creusés dans la roche froide, pour accéder à la station. 

C’est le blizzaaaaaaaaard ! Sur la plateforme d’observation, nous sortons faire quelques pas dans la tourmente et le jour blanc. Le givre nous fouette les joues, la neige craque sous nos pas. Mazette, ça défrise !

Même si nous n’avons pas la chance de voir les sommets qui nous entourent, nous sommes en joie ! 

Nous visitons le Palais de glace et ses tons d’aigue-marine, tantôt opaques, tantôt translucides selon le taux d’oxygène. Nous dégustons le délicieux chocolat artisanal de la Jungfrau et faisons un petit détour chez Lindt.
Sandra : “ Nous avons pu observer les gestes minutieux du chocolatier de la Jungfrau dans son atelier vitré. C’était captivant d’assister à la fabrication !”

Aurélie : “Mention spéciale pour Sandra qui, tel un grizzly chassant le saumon, a presque complètement dévalisé la boutique Lindt. 10 kilos de chocolat, c’est raisonnable …”

13h00, un dernier tour à l’extérieur pour le fun. (It’s fresh, it’s so fresh, exciting, tin din din din din) et il est déjà l’heure de redescendre.

13h47, à la station de Kleine Scheidegg, c’est l’heure de dire au revoir à Sandrine. C’était vraiment intéressant de découvrir grâce à toi, tous les petits secrets de la montagne. Aurélie : “Merci d’avoir couru avec moi dans les escaliers à 3454 mètres d’altitude, pour que je puisse acheter mes 6 délicieuses barres de Ragusa de la Jungfrau ;D.”.

Nous décidons de rejoindre Interlaken par l’autre versant. C’est un vrai régal de parcourir la montagne à bord de ce train qui nous offre une vue imprenable sur toute la vallée. Nous longeons une immense gorge où coulent à pic des dizaines de cascades. Une courte escale à Lauterbrunnen, pour découvrir ce petit bijou de cartes postales. Une immense cascade surplombe les chalets entre lesquels de jolies vaches broutent paisiblement une herbe grasse d’un beau vert tendre. Ins-ta-gra-mmable on vous dit ! XD 

17h04, bye bye l’Oberland bernois. En route pour notre troisième destination.

Et c’est le moment de notre deuxième gros fou-rire, à bord du Lucerne-Interlaken Express, où nous nous étions installées sans le savoir dans un “wagon silencieux” … Nous avons vite filé dans un wagon classique, pour pouvoir laisser libre cours à notre joie, en nous remémorant cette belle journée ;P

Mille excuses aux personnes que nous aurons bien malgré nous importuné durant ce court instant.

En pleine ascension vers le toit de l’Europe, les forêts grandioses de l’Oberland bernois se dessinent devant nous.

ZOOM SUR

BERNE & L'OBERLAND BERNOIS

Des lacs aux eaux cristallines, des sommets majestueux, un patrimoine historique remarquable, des traditions vivantes et une vie culturelle dynamique… Au cœur du pays, l’Oberland bernois est un concentré de la Suisse offrant aux visiteurs une multiplicité d’expériences à vivre.

Il y a d’abord Berne, la capitale de la confédération helvétique dont le centre médiéval a traversé les siècles sans dommage. Rien d’étonnant à ce que cette capitale à taille humaine soit inscrite au patrimoine de l’Unesco. 

Pour faire le plein d’activités de plein air, direction la région d’Interlaken, entre les lacs de Brienz et de Thoune aux eaux turquoise : de superbes sites où piquer une tête, à découvrir en bateau de préférence. Outre les lacs, la région d’Interlaken propose une large offre de randonnée, mais aussi des activités plus sportives comme le parapente. 

Les paysages alpins de l’Oberland bernois peuvent aussi être explorés en train au départ d’Interlaken. C’est également dans la région que circulent le mythique train de la Jungfraujoch, ainsi que le Golden Pass qui rejoint le lac Léman, en passant par la station de Gstaad.

À l’horizon se détachent les silhouettes du trio Eiger, Mönch et Jungfrau, un décor de montagnes grandioses. On les observe parfaitement depuis le sentier d’altitude qui part de la Schynige Platte pour rejoindre le First via le Faulhorn. Il compte parmi les circuits panoramiques les plus spectaculaires de l’Oberland bernois. La vue depuis le Faulhorn est magnifique. 

Les vallées, comme celles de l’Emmental, charment aussi les visiteurs par leurs paysages vallonnés, leurs traditions (comme le partage des fromages dans la vallée de Justis) et leurs spécialités locales. 

Dans l’Oberland bernois, il faut faire confiance au hasard : au détour des alpages ou au creux des vallées, vous tomberez forcément sur des hameaux et des villages qui mériteront un arrêt, soit pour observer de plus près une tradition locale, soit pour admirer un édifice. Laissez-vous surprendre !

Parapente

Pour prendre encore plus de hauteur, il est possible de faire du parapente au-dessus des lacs et des montagnes de l’Oberland bernois. Le site est reconnu dans le monde entier : on peut le pratiquer partout, loin des hordes de touristes. Dans les airs, vous profiterez de la vue sur les eaux bleu foncé du lac de Thoune, le Harder et les trois sommets – l’Eiger, le Mönch et la Jungfrau. 

D’en haut, cette expérience inoubliable vous fait profiter d’une vue imprenable sur les sommets Eiger, Mönch et Jungfrau et les alpages, mais aussi les coquets villages de la région et, bien sûr, le  lac de Thoune aux eaux d’un bleu profond. Durant les 10 à 20 minutes de vol en parapente, vous franchirez un dénivelé de 800 m avant d’atterrir sur la Höhematte, en plein cœur d’Interlaken. Vous y sentirez deux choses : l’air pur de la montagne et la liberté ultime. Comptez une à deux heures en tout. 

Pour vous remettre de vos émotions, un repos bien mérité vous attend à l’Hôtel Eiger**** à Mürren, offrant des vues à couper le souffle sur les montagnes, depuis la fenêtre, dans l’espace détente après le sauna ou la piscine, ou lors du petit déjeuner et de la dégustation du menu « face nord de l’Eiger»

Plus d’infos sur suisse.com/ete et madeinbern.com

Destination - Interlaken

Bienvenue sur le toit de l’Europe ! Depuis plus d’un siècle, on peut s’arrêter au Jungfraujoch – Top of Europe, la gare ferroviaire la plus haute d’Europe, à 3 454 mètres au-dessus du niveau de la mer. Le site est classé au patrimoine mondial de l’Unesco (Jungfrau-Glacier d’Aletsch). On y monte depuis Interlaken Est, une petite ville très animée. Le trajet dure deux heures, au beau milieu des glaciers et vers les sommets. Et depuis décembre dernier, il est même possible de s’y rendre en moins d’1h30 via Grindelwald en utilisant le réseau de télécabines flambant neuf de l’Eiger Express !

Là-haut, on découvre non seulement le panorama spectaculaire de la haute montagne, mais aussi plusieurs attractions : la terrasse d’observation du Sphinx, le Palais de glace, des chemins de randonnée dans les neiges éternelles, une exposition de recherches alpines en été, et même des activités d’aventure. De mi-mai à mi-octobre, le Snow Fun Park propose des tas de sports d’hiver comme du snowtubing, du ski, du snowboard, de la luge, ou la corde Flying Fox pour de palpitantes expériences en tyrolienne.

Autre petite excursion : la visite de la cabane en activité la plus haute de Suisse. La Mönchsjochhütte est facilement accessible en 50 minutes depuis le Jungfraujoch par un sentier balisé. Par beau temps, le sentier est dégagé tous les jours. Pas besoin d’être un alpiniste pour y accéder : vous pourrez traverser le paysage de glaciers jusqu’à la cabane. Et si l’air de la montagne vous creuse l’appétit, sachez que trois restaurants parsèment la station (et un stand chocolaté). 

Imagejour3-e1617009193925_light
Jour 3
TESSIN
L'aventure continue
Jour4_light
Jour 4
VALAIS
L'aventure continue
Jour5_light
Jour 5
FRIBOURG REGION
L'aventure continue
Jour6_light
Jour 6
VAUD, TERRE D'INSPIRATION
Imageinfospratiques_light
Infos
PRATIQUES
2018_Chasseral_©Reto_Duriet_light
Jour 1
JURA & TROIS LACS
L'aventure commence
Imagejour3-e1617009193925_light
Jour 3
TESSIN
L'aventure continue
Jour4_light
Jour 4
VALAIS
L'aventure continue
Jour5_light
Jour 5
FRIBOURG
REGION
L'aventure continue
Jour6_light
Jour 6
VAUD, TERRE D'INSPIRATION
L'aventure continue
Imageinfospratiques_light
Infos
PRATIQUES
2018_Chasseral_©Reto_Duriet_light
Jour 1
JURA
& TROIS LACS
L'aventure commence

Dans un but d'amélioration de nos services, ce site utilise des cookies.