Reflets de
Suisse
L'aventure commence

Nos deux aventurières, Sandra et Aurélie, accompagnées par un reporter photo Paris Match et un journaliste du routard.com, ont sillonné les routes de la Suisse du 9 au 15 mai. Durant leur périple, nos exploratrices ont traversé 6 régions : Jura & Trois-Lacs, Berne et l’Oberland bernois, Tessin, Valais, Fribourg Région et Vaud. Découvrez à travers leur regard la richesse de ces territoires et la diversité de leurs paysages.

JOUR 3

JOUR 3

Tessin

Bellinzone depuis Monte Carasso

CARNET DE VOYAGE

Le Tessin, Monte Carasso et Ascona

Mercredi 12 Mai :

07h00, ouverture des rideaux à Bellinzona. Abracadabra, c’est l’Italie ! Nous retrouvons cette architecture et toutes ces couleurs piémontaises et lombardes que nous connaissons bien. 

Toutes deux d’origine italienne, nous nous sentons tout de suite comme à la maison. Le Tessin est connu comme l’âme méditerranéenne de la Suisse.

08h30, après un copieux petit déjeuner à l’hôtel, nous faisons la connaissance de notre guide du jour, Michel, tessinois rayonnant et chaleureux, (cela tombe bien il fait soleil), passionné par le patrimoine de sa région, qui nous accompagnera tout au long de la journée.

08h45, un minibus nous emmène jusqu’à Pairolo. Par la minuscule route sinueuse, nous prenons rapidement de l’altitude, entre les maisons de pierre et les vignes. Le beau temps fait du bien au moral et nous permet d’admirer les montagnes environnantes. Michel, nous explique qu’il existe un petit téléphérique autonome qui permet d’accéder à la montagne et qu’il suffit d’appuyer sur le bouton pour l’appeler, comme un ascenseur. Absolument génial !

09h10, le minibus nous dépose et nous débutons notre randonnée. Il fait doux et nous sentons les rayons du soleil à travers les arbres. Un vrai régal. Quel plaisir d’admirer le travail des tailleurs de pierre, typique de la région du lac Majeur ! En chemin, Michel, nous raconte l’histoire des petites maisons de pierre sèche, patrimoine typique de la région que le canton protège avec amour. On les appelle les « rustici ».

Nous arrivons bientôt à Curzutt. Niché à 612 mètres d’altitude sur le flanc de la colline. Longtemps laissé à l’abandon, minuscule village, seul rescapé du coin à avoir résisté aux affres du temps, à totalement été réhabilité et rénové. C’est aujourd’hui un lieu de vie où l’on peut séjourner, goûter les spécialités locales, déguster le vin du vignoble et même faire la fête ! Et bonus, Michel, nous dit que le fameux petit téléphérique/ascenseur mène ici. Un lieu de vie au cœur de la nature. Ça donne des idées ! Nous prenons un grand plaisir à arpenter ses minuscules rues sinueuses toutes de pierres vêtues et profitons du magnifique panorama sur la vallée et le sommet encore enneigé de la Marmontana, culminant à 2318 mètres.

A la sortie du petit hameau, nous apercevons la belle église de Saint Bernard qui se dresse fièrement au milieu des châtaigniers.

Nous continuons notre agréable randonnée dans cette magnifique forêt de feuillus où nous croisons de temps à autre un palmier. C’est assez insolite ! Ça grimpe un peu, mais rien d’insurmontable. Nous longeons le flanc de la montagne et soudain, suspendu au milieu de la végétation, nous apercevons une ligne courbe. C’est le pont tibétain “Carasc” ! Aurélie : “petite poussée d’adrénaline. Il me tarde d’y être !”.

Nous avalons rapidement les quelques virages qui nous séparent. Si parte! 270 mètres de traversée jusqu’à l’autre rive. C’est impressionnant. La structure très esthétique du pont, faite de métal et de mélèze, est légère à l’œil, mais étonnamment stable. 50 tonnes de matériaux tout de même. Sandra : “C’est la première fois que je traverse un pont de la sorte. C’est vertigineux, mais je me lance ! Faut surtout pas que je regarde en bas ! Trop tard… 2 secondes après, je regarde ce qu’il y a sous mes pieds ! Et en fait ça me rassure de voir le sol. Je continue doucement mais sûrement la traversée ! C’est super beau quand on se détend !”. A mi-chemin, à 130 mètres au-dessus du sol, la vue est époustouflante. Un petit selfie sage pour nos parents. Quelques poses faussement acrobatiques et ridicules pour les copains… On se penche un peu, (vraiment peu, promis), pour voir la rivière en contrebas, enserrée toute au fond de l’étroite vallée inaccessible. Quelques photos encore. C’est qu’on y prendrait goût dis donc ! Nous terminons finalement la traversée et nous voilà dans la commune de Sementina. “Sandra : Quelle chance d’admirer ce panorama de montagnes tout autour de nous. J’ai l’impression d’être vraiment toute petite face à ces géantes. Elles arborent une verdure tellement riche et leur hauteur est impressionnante.”

Après une pause Balisto pour Michel, nous entamons la redescente en direction de San Defendent et de son église. Une petite pause pour se désaltérer et profiter, encore, de ce ciel bleu profond, de l’herbe charnue, du travail de la pierre et des montagnes enneigées au loin. Encore un panorama à couper le souffle. Nous continuons notre chemin et rejoignons finalement Gudo-Sementina, où nous sommes attendus pour le déjeuner.

13h00, nous arrivons à Gudo Sementina où la jolie maison carrée de l’agriturismo l’Amorosa, se dresse fièrement au milieu de son vignoble. Nous prenons place sous les larges parasols blancs. Le patron nous offre un verre bien frais et bienvenu de son spumante. Frizzante, ça chatouille les papilles. Salute !

On nous sert un vrai repas à l’italienne, avec accords Mets & Vins. Antipasti, primi, secondi e dolci. Mamma mia ! Tout est délicieux et nous passons un agréable moment à boire du bon vin et à discuter de la vie avec notre charmant guide. Che piacere !

15h00, bien repus après avoir terminé nos crostate all’uva (tartes aux raisins) et notre dernier verre de vin, Michel nous propose d’aller prendre le café à Ascona, la perle du lac Majeur.

15h41, après un petit coup de chaud dans le bus, nous voilà arrivés. Mais que c’est beau ! Nous admirerons les bâtiments colorés du centre-ville et déambulons quelques minutes dans les petites rues pavées.

Nous nous installons au bord de l’eau sur la terrasse de l’un des nombreux restaurants de la promenade. L’impression d’être au bord de la mer. On se laisse porter par la douceur de vivre de cette baie splendide baignée de soleil. On sort les lunettes et on s’accorde un farniente. De l’autre côté du lac nous pouvons apercevoir les terres d’Italie. Ça donne envie !

17h00, il est temps d’arrêter de se faire dorer la pilule. Comme tous les soirs, nous avons un train à prendre 😉 

17h30, C’est l’heure des aurevoirs. Encore. Nous remercions Michel d’avoir partagé avec nous toutes ses connaissances et son amour pour sa région natale. Et dans un français parfait, s’il vous plaît ! “C’est la langue que je parle le moins bien”, nous avait-il confié. Ah oui quand même ! Ça laisse rêveur. Nous avons beaucoup appris en sa compagnie. Nous avons bien ri aussi ;P  Grazie mille per tutto e arrivederci !

A la gare de Locarno, nous avons la chance de monter à bord du Centovalli Express, l’un des plus beaux parcours ferroviaires de Suisse. Trois wagons, 24 tunnels, 79 ponts et viaducs, pour 40 kilomètres de rails à travers villages, vignobles et montagnes. Incroyable ! Le nez collé à la fenêtre, nous n’en perdons pas une miette. A refaire absolument !

Entre petites maisons en pierre sèche et jolis sentiers de randonnée, la grande Bellinzone révèle sa splendeur depuis le Monte Carasso.

ZOOM SUR

TESSIN

De l’autre côté de la barrière des Alpes et du Saint-Gothard, c’est déjà le Sud. Ambiance italienne,  palmiers, églises romanes, ruelles qui débouchent sur des places animées : au Tessin, la Suisse se vit en mode dolce vita ! Et pour cause : il s’agit de l’unique canton dont tous les habitants parlent la langue de Dante. Isolé par les sommets alpins, c’est aussi le plus montagneux du pays. Ce territoire grand comme un département français présente une variété incroyable de paysages : en quelques kilomètres à peine, on passe des glaciers aux collines où poussent l’olivier et la vigne, des vallées alpines sauvages aux rives ensoleillés des lacs.

Le Tessin, ce n’est plus tout à fait la Suisse, pas encore l’Italie… La région jouit de 2 300 heures d’ensoleillement par an (contre 1 500 à Zurich !). Grâce à ce climat très doux, on y retrouve une végétation typiquement méditerranéenne, dense et luxuriante, en particulier autour du lac Majeur et du lac de Lugano : forêts de châtaigniers sur les flancs des montagnes, vignes dans les vallées, mais aussi camélias, orangers, et palmiers au bord des lacs. Quant aux villes, elles ont hérité de l’architecture lombarde. Les régions lacustres, les collines qui les entourent et les bourgades qui s’y reflètent foisonnent d’élégantes résidences de style baroque et néoclassique.

Cœur vert du Tessin, le Val Verzasca, totalement préservé, offre des paysages sublimes et photogéniques aux randonneurs, entre villages rustiques et montagnes recouvertes de forêts de bouleaux. Et au milieu coule une rivière vert émeraude… Le Val Maggia, autre grande vallée de la région, est plus large que la Verzasca. Idéale pour les baignades en été, mais aussi les randonnées et les activités sportives.

Lovée entre les montagnes, Bellinzone la belle capitale administrative, donne l’impression de voyager dans le temps. Reconnus patrimoine mondial par l’UNESCO, les châteaux-forts médiévaux de Castelgrande, Montebello et Sasso Corbaro, construits par les ducs de Milan, dominent le centre-ville, composé de belles maisons de maître de style lombard et de palais Renaissance. Le samedi, un marché très populaire propose plein de produits locaux. Lugano possède aussi un intéressant patrimoine historique. Cet ancien village de pêcheurs, devenu le Monte-Carlo de la Suisse, a su garder un certain charme, notamment grâce aux ruelles du centre piétonnier au tracé médiéval. Quant à Locarno, posée sur le lac Majeur, elle est réputée pour son excellent festival de cinéma.

Destination - Tessin

Le Tessin est un formidable terrain de jeu pour les randonneurs. Ils ont le choix entre des escapades en bordure de lac, dans les vallées, les forêts ou sur les crêtes des montagnes.

Parmi tous les sentiers, la randonnée circulaire dans les forêts surplombant Monte Carasso est vertigineuse : il faut traverser un pont suspendu de 270 m de long et 130 m de hauteur qui perce les châtaigneraies. Spectaculaire ! Le pont tibétain de Carasc, c’est son nom, couronne la vallée de Sementina très accidentée et peu accessible. Il permet de relier Curzutt et Saint-Bernard à la Via delle Vigne, une région riche en sites historiques et œnogastronomiques.

Autre destination de vacances par excellence, Ascona. Sur la rive nord du lac Majeur, cette charmante ville est particulièrement appréciée des voyageurs pour sa vieille ville, ses rues enchevêtrées, sa promenade au bord du lac aux airs de Riviera, et ses terrasses pour se la couler douce.

Enfin, ne manquez pas les îles de Brissago, qui forment le parc botanique du Tessin. Grâce au climat doux qui y règne, des plantes subtropicales (1700 espèces en tout) s’épanouissent en plein air sur ces îles. Fleurs de lotus, séquoias géants, cyprès des marais, bananiers, palmiers du Japon, bambous, ginkgo, nous baladent de l’Asie à l’Amérique. Le plus surprenant ? Le groupe de plantes d’Afrique du Sud avec protées, gazanias, watsonias, agapanthes et queues de lion !

Pour se faire du bien après ce périple bien rempli, direction l’Hôtel & SPA Internazionale Bellinzona*** situé en face de la gare de Bellinzone, à quelques pas du centre historique. Un excellent point de chute, puisque les principales destinations touristiques du canton sont à une vingtaine de minutes en train. L’hôtel est moderne, confortable, avec une partie fraîchement rénovée, tout en conservant une élégante façade historique.

Plus d’infos sur suisse.com/ete et ticino.ch

Jour4_light
Jour 4
VALAIS
L'aventure continue
Jour5_light
Jour 5
FRIBOURG REGION
L'aventure continue
Jour6_light
Jour 6
VAUD, TERRE D'INSPIRATION
Imageinfospratiques_light
Infos
PRATIQUES
2018_Chasseral_©Reto_Duriet_light
Jour 1
JURA & TROIS LACS
L'aventure commence
Jour2_parapente
Jour 2
BERNE ET L'OBERLAND BERNOIS
Jour4_light
Jour 4
VALAIS
L'aventure continue
Jour5_light
Jour 5
FRIBOURG
REGION
L'aventure continue
Jour6_light
Jour 6
VAUD, TERRE D'INSPIRATION
L'aventure continue
Imageinfospratiques_light
Infos
PRATIQUES
2018_Chasseral_©Reto_Duriet_light
Jour 1
JURA
& TROIS LACS
L'aventure commence
Jour2_parapente
Jour 2
BERNE
ET L'OBERLAND
Bernois

Dans un but d'amélioration de nos services, ce site utilise des cookies.